La loi belge et l’airsoft

Aller en bas

La loi belge et l’airsoft

Message par Frank le Mar 28 Nov - 9:34

En Belgique, les répliques d’armes « airsoft » sont classées dans la catégorie des armes en vente libre. Il ne faut donc pas les confondre avec des jouets.
Seules les personnes autorisées par le gouverneur de province et ayant réussi un examen d’aptitude professionnelle auprès du SPF Justice peuvent se livrer à ce commerce.
L’importation est également soumise à autorisation préalable des autorités régionales.


Les airsoft sont, pour la plupart, des répliques fidèles d’armes à feu réelles. Leur réalisme et l’absence d’élément distinctif est de nature à entretenir la confusion.
Si le transport n’est pas réglementé, il convient cependant de faire preuve de bon sens. Il est donc conseillé de les transporter dans le coffre du véhicule dans une valise ou un étui approprié.
Le transport ne doit s’effectuer que dans la stricte nécessité liée à l’activité pour laquelle ces armes sont conçues et en utilisant le trajet le plus court possible.
En fonction de certaines circonstances de lieu, de temps, ces répliques d’armes peuvent devenir prohibées et donc saisies par les services de police.

La pratique de l’airsoft ne peut avoir lieu où et quand on veut. Des règles existent en la matière (règlement général de police, enquête communale de commodo incommodo, loi sur les milices privées,…).
A condition  qu’elle soit bien encadrée et pratiquée dans le respect des règles, cette discipline est, avant tout, un moyen de se défouler, d’entretenir sa condition physique et de partager un bon moment entre amis.
Notre zone compte d’ailleurs des groupes autorisés à pratiquer l’airsoft en toute légalité.

La puissance est limitée à 7,5 joules dans le cadre de réplique courte.

La vente des répliques est interdite aux mineurs. Mais rien n’interdit la mise à disposition de répliques à ceux-ci, que ce soit par leurs parents ou par des organisateurs.

La cession ou vente d’une réplique ne peut avoir lieu que sur présentation de la carte d’identité ou du passeport de l’acquéreur.

Les exhibitions en public de particuliers ayant l’apparence de troupes militaires sont interdites (sauf exercices exécutés dans le cadre d’un sport reconnu par les communautés).

Le port d’une réplique est interdit sur la voie publique.

Le transport d’une arme en vente libre n’est permis qu’à celui qui peut justifier d’un motif légitime.

La vente professionnelle est soumise à l’obtention d’un examen d’aptitude professionnelle comme armurier et d’une agrégation du gouverneur de la province où réside le point de vente.

Le transport des répliques doit se faire avec chargeur et accu enlevés de la réplique.

On notera que suite à la reconnaissance en mai 2008 de Airsoft Alliancie Belgïe (AAB) par le BLOSO comme « alliance sportive officielle de l’airsoft », l’airsoft est officiellement reconnu comme « sport amateur »en Flandre. En Wallonie depuis avril 2012, l’Alliance Airsoft Wallonie Bruxelles ASBL (AAWB) est reconnue comme sport par la Ligue Francophone Belge des Sports d’Entreprises et de Loisirs (LFBSEL).

D’ici début 2013, l’Alliancie Airsoft Vlanderen Brussel (AAVB) sera crée pour regrouper les joueurs d’airsoft de Flandre et Bruxellois Flamand.

L’AAVB et l’AAWB se retrouveront au sein de l’AAB nouvelle mouture pour avoir une réelle « Fédération » entre les 2 grandes communautés en Belgique.

Reste à préciser que nul n’est censé ignorer la loi . Et lors de vos déplacements à l’étranger pour une op , convention ou autres, vous devez vous plier et respecter la loi en vigueur dans le pays . Vous pouvez vous renseigner sur Wikipédia média continuellement mis à jour.
avatar
Frank
Admin

Messages : 4
Date d'inscription : 27/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum